RETOUR

Depuis que les députés unanimes adoptèrent un amendement sanctionnant les outrages au drapeau et à La Marseillaise, il est bon de se souvenir que cette dernière est l'hymne national de la République, même si, dans certains lieux, à certaines époques, elle fut plutôt considérée comme un chant brutal à usage totalitaire. Mais, jusque dans les années 90, La Marseillaise fut avant tout le chant révolutionnaire le plus connu dans le monde. La chantons-nous encore en tant que telle ? À part peut-être les Beatles et Serge Gainsbourg, non !

Alors, chant réactionnaire ? révolutionnaire ? généreux ? violent ? libertaire ? raciste ? libérateur ? ringard ? galvanisant ? Quoi qu'il en soit, La Marseillaise symbolise l'idée de la République universelle chère aux idéalistes du XVIII° siècle et des siècles suivants, et mérite donc d'être analysée sous tous ses angles : historique, littéraire, politique, poétique, musical et rythmique. Ainsi, ce chant sera le nôtre !
Né en 1964, Frédéric Dufourg est docteur ès lettres. Après avoir été libraire, il est enseignant et vit à Bordeaux. Cet essai sur La Marseillaise est son premier livre.